Débroussaillement

Débroussaillement et protection incendie, pour quoi faire ?

Il s’agit avant tout de protéger votre famille, votre terrain, votre habitation, vos souvenirs d’enfance, votre patrimoine. Vous participez ainsi également à la protection collective. Les accidents n’arrivent pas qu’aux autres. L’été 2003, qui devrait servir de leçon à tous, semble déjà bien loin dans les esprits. La mémoire passerait-elle parfois aussi vite que les flammes ?…. souvenez-vous que ces évènements ont occasionné entre autre :

– 7 morts dont 3 pompiers,
– 380 feux de forêts,
– 18 000 hectares détruits,
– Plus d’un million d’euros de frais, …

QUAND DOIS-JE DÉBROUSSAILLER ?

Il n’y a pas de période précise, mais le simple bon sens et la logique vous permettront de voir rapidement que les travaux d’élagage, de coupe, ramassage et brûlage de bois peuvent être effectués dès Octobre. Attention au mimosa qui est un végétal à croissance rapide. Taillez le à l’approche de l’été, vous profiterez de sa floraison.

La coupe de végétation rase effectuée trop tôt vous contraindrait à une seconde action avant l’été (fin de période de brûlage fixée au 31 Mai, pouvant être raccourcie par le Préfet en fonction des conditions météorologiques).

Il est strictement interdit de stocker sur vos terrains des rémanents en attente de brûlage.

QUE DOIS-JE DÉBROUSSAILLER ?

Le débroussaillement dépend de votre zone au Plan d’Occupation des Sols (ou P.L.U).

Deux cas se présentent :
1°) Vous êtes en zone urbaine.
2°) Vous êtes hors zone urbaine.

Si un doute subsiste, appelez le service urbanisme en vous munissant de votre numéro de parcelle. Le caractère de votre zone vous sera précisé. Une fois ce renseignement connu, reportez vous à la “fiche individuelle de contrôle”, elle vous permettra de vérifier la bonne exécution de votre débroussaillement. Cette fiche vise à faciliter la compréhension de chacun. Elle n’est sans doute pas parfaite. Vos critiques, remarques et suggestions la concernant seront bienvenues. Sur internet, vous trouverez également quelques sites intéressants, parmi lesquels :

https://www.coeurduvar.com/ad_attachment/ap-debroussaillement.pdf
ou bien
http://www.prevention-incendie-foret.com/connaitre-les-regles/debroussaillement

 COMMENT S’ORGANISER ?

Vous pouvez :

1°) Effectuer les travaux vous-même (attention, l’élagage et le débroussaillement ne s’improvisent pas. Les risques d’accidents sont réels).
2°) Faire intervenir un professionnel. Demander des devis et gardez à l’esprit le fait que le débroussaillement doit être maintenu dans le temps. Privilégiez les entreprises qui offrent un service d’entretien, ce procédé sera au final bien moins coûteux.

Le débroussaillement peut se faire manuellement ou mécaniquement (engins lourds). Il existe également des solutions agricoles par le biais de pâturages, sous forme de conventions.

ET SI JE NE DÉBROUSSAILLE PAS ?

Les sanctions mises en places sont :

– Amende pouvant atteindre 1 500€, suivi d’un débroussaillement d’office. Le Trésor Public se charge de recouvrer les sommes engagées (frais de débroussaillement + 30€ d’amende par mètre carré. Ex : sur un terrain de 1 000 m², en sus des frais de débroussaillement, l’amende serait de 30 000 €),

– Augmentation par votre assurance de la franchise incendie portée à 5 000 € … elle peut aussi refuser de couvrir les frais occasionnés (dégâts chez vous et sur les propriétés voisines, décès, etc …),

– Au titre du Code Pénal, divers délits peuvent être retenus à votre encontre tels que : mise en danger d’autrui, négligence ou imprudence ayant occasionnées des dégâts matériels, homicide involontaire ou blessures ayant entraînés la mort sans intention de la donner, etc …